Les Servantes de l’Agneau

image_pdf

Les Servantes de l’Agneau

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Des laïques consacrées au sein du mouvement Les Brebis de Jésus

Le mouvement Les Brebis de Jésus a grandi par le souffle de l’Esprit Saint, en réponse à des besoins exprimés. Des chemins de croissance sont nés pour les 6-12 ans (Les Brebis de Jésus), les 3-5 ans (Les Agnelets de Jésus), les 12-15 ans (les Pastoureaux de Jésus), les 16 ans et plus (La Fraternité Jésus-Pasteur). Des dames ont aussi manifesté le désir d’engager leur vie dans un état de vie particulier au sein du Mouvement. Des chemins d’engagement sont donc nés. Aujourd’hui, nous vous présentons les Servantes de l’Agneau.

La Parole fondatrice

« Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.” » (Lc 10, 30-35)

C’est la parabole du Bon Samaritain qui est à l’origine de la vocation des Servantes de l’Agneau. Sœur Jocelyne Huot, fondatrice du mouvement Les Brebis de Jésus, dans sa méditation, a vu que l’homme blessé qui est tombé aux mains des brigands, c’est le prêtre, le prêtre blessé. Ses blessures peuvent être affectives, des blessures d’enfance, la surcharge de travail, les scandales sexuels qui éclaboussent tous les prêtres innocents, l’indifférence religieuse, même des baptisés, etc.

La Servante de l’Agneau, c’est celle qui se penche sur le prêtre blessé et fragile. Sa mission, c’est plus que prier pour les prêtres, c’est faire l’offrande quotidienne de sa vie pour le sacerdoce, en soutien au sacerdoce, dans le charisme des Brebis de Jésus. Ginette nous dit: « C’est là la mission! Dans le Mouvement des Brebis de Jésus, nous avons l’image du Bon Berger qui prend soin de chacune des Brebis. Les Servantes sont invitées à prendre soin des pasteurs des Brebis. Les prêtres prennent soin des Brebis, nous, nous prenons soin d’eux ».

Les Servantes de l’Agneau sont des laïques consacrées qui font un vœu temporaire et renouvelable de chasteté. Elles vivent dans le monde, « mais ne sont pas du monde ». Elles vivent dans leurs milieux et gardent leur autonomie et leur indépendance financière. Elles pourvoient à leurs besoins personnels et assument leurs propres responsabilités.

La mission

Les Servantes de l’Agneau sont invitées à s’offrir au Seigneur, et à chaque jour, à prier particulièrement pour les prêtres qui exercent un rôle spécifique. Par exemple, elles prient pour le Pape, pour les évêques, pour les cardinaux, pour les curés de paroisses et les vicaires, pour les prédicateurs, pour les accompagnateurs spirituels, pour les aumôniers, pour les moines, pour les pères de Foyers de Charité, pour les prêtres malades, persécutés, ou égarés, pour les séminaristes et les vocations sacerdotales, etc.

Elles soutiennent aussi le sacerdoce dans chacun de leurs milieux dans des services concrets. Par exemple, en Abitibi, l’une des Servantes a assumé un rôle d’aumônier dans un pénitencier. D’autres Servantes de l’Agneau ont des implications en paroisse : dans le comité de liturgie, en tant que bergères dans le Mouvement, comme cuisinière dans un presbytère; une autre est responsable de la liturgie dans sa résidence pour personnes âgées, etc.

Le présent

Les Servantes de l’Agneau comptent huit membres qui ont fait leur engagement : quatre en Abitibi et quatre à Québec. Elles ont deux aspirantes en Abitibi et une à Québec. Depuis leur fondation les Servantes de l’Agneau étaient sous la responsabilité de sœur Jocelyne. Mais depuis son décès, Ginette Bourassa en a pris la responsabilité, ayant été désignée comme bergère par sœur Jocelyne.

Lors de leurs rencontres, les Servantes de l’Agneau nourrissent leur cœur en échangeant à partir de lectures ou de leur vécu pastoral; elles approfondissent aussi ce qu’est la vocation du prêtre, inspirées par un dossier sur le sacerdoce élaboré par sœur Jocelyne. Les Servantes de l’Agneau ont repris ce dossier pour saisir davantage la profondeur du sacerdoce et pour qu’ainsi leur engagement soit plus grand, plus profond et plus fidèle. De plus, elles participent annuellement à une retraite avec les Sœurs de l’Agneau.

Les Servantes de l’Agneau sont des laïques consacrées issues du mouvement Les Brebis de Jésus. Leur mission est au service des prêtres.

Les Sœurs de l’Agneau sont des religieuses qui vivent en communauté. Elles sont au service du mouvement Les Brebis de Jésus et sont issues de celui-ci.

L’avenir

Un grand rêve que la responsable actuelle, Ginette Bourassa, porte en ce moment, c’est de voir les Servantes de l’Agneau prendre de l’expansion.  Elles sont présentes dans deux régions du Québec pour le moment, mais des prêtres, il y en a à travers le monde… et tous les prêtres ont besoin de soutien, ne serait-ce que pour rester fidèles à leur engagement sacerdotal.

Les Servantes de l’Agneau continuent leur mission. Avec un cœur plein de compassion et de miséricorde pour les prêtres, pour qui elles prient incessamment, elles donnent leur vie pour servir, dans l’ombre, mais sous le regard attentif et aimant du Bon Berger. Elles ne prient pas seulement pour les ministres actifs, mais aussi pour la relève sacerdotale.

Que leur engagement puisse toucher d’autres personnes et que la mission que Dieu leur a confiée puisse grandir selon la volonté du Seigneur! Merci à vous, Servantes de l’Agneau, pour le don de votre vie!

Texte écrit par Roberto Reyes Guerrero
à partir d’une entrevue faite avec Ginette Bourassa, sv.a.

2 réflexions sur “Les Servantes de l’Agneau”

  1. Lauraine Robert, sfa

    Merci infiniment de nous partager avec beaucoup de saveur les fruits issus du Mouvement Les Brebis de Jésus.
    Que la Grâce du Bon berger continue à faire grandir de plus en plus intensément la Vie en abondance.
    Que Grâces et Bénédictions vous soient assurées en tout temps au coeur de ce précieux Mouvement.
    Avec vous de tout coeur,
    Lauraine, sfa

  2. Isabelle et Gracien Gagnon

    Merci pour votre Oui D’amour à Jésus Bon Berger car la mission de prier et de soutenir les prêtres est grande a travers le monde. Jésus comme premier prêtre de son église dont son coeur est un océan d’amour pour tous.. qu’il bénisse des dons de l’Esprit Saint chacune de ses Brebis pour avancé avec persévérance et joie à vivre le charisme des Brebis de Jésus et la mission à laquelle chacun est appelés ????♥️????
    Bonne continuité à tous…????????????????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *