Méditation de notre fondatrice : Le don de l’Esprit Saint 

image_pdf

Méditation de notre fondatrice:

Le don de l’Esprit Saint

Alors que nous venons de fêter la Pentecôte, et que l’Esprit Saint nous pousse à aller    « jusqu’aux confins de la terre », laissons-nous rejoindre par cette méditation de sœur Jocelyne Huot, fondatrice du mouvement Les Brebis de Jésus. 

Parole de Dieu des Actes des Apôtres 

Ils s’étaient réunis et le questionnaient : « Seigneur, est-ce en ce temps-ci que tu vas restaurer la royauté en Israël ? » Il leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité. Mais vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu’aux confins de la terre. » (Ac 1, 6-8) 

Ce passage des Saintes Écritures nous révèle que le Père a une autorité personnelle. C’est Lui qui a fixé le temps de l’accomplissement de ses desseins bienveillants qu’Il veut réaliser en son Fils. Il ne nous appartient pas de connaître ce temps. Ce qui est à Dieu est à Dieu. En d’autres mots, Jésus dit à ses apôtres : « Laissons au Père ce qui lui appartient. Toute recherche en ce sens vous entraînera dans de vaines discussions. » Et Jésus, en bon pédagogue, leur donne une direction qui va leur appartenir, une direction beaucoup plus exigeante que celle de savoir par curiosité ce qu’ils ne sont pas en droit de savoir. De plus, Jésus élargit le cadre de leur question : il les fait passer d’Israël aux confins de la terre. Comme Jean-Baptiste a ouvert un passage à Jésus, voici que Jésus, à son tour, ouvre le passage à l’Esprit Saint: « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous » (Ac 1,8). 

Une force divine : celle de l’Esprit Saint qui crée et recrée sans cesse  

Cette force est descendue plusieurs fois sur la terre, d’abord en créant cette terre par la Parole.

Cette force de l’Esprit Saint s’exprime en une danse de couleurs et de formes.

Elle habite le cœur du premier homme et de la première femme qui ont reçu son haleine de vie.

Cette force est descendue sur les prophètes. Elle a illuminé leur cœur et soutenu leur mission.

Elle a continué de descendre et de descendre encore jusqu’à opérer la sainte humanité de Jésus dans le sein de Marie. C’est poussé par la force du Saint Esprit que Jésus se rend au désert pour vaincre le Tentateur. C’est avec cette même force que Jésus annonce la Parole et la confirme par des signes merveilleux de vie, de guérison, de pardon. C’est par elle aussi qu’il se rend à la Croix, souffre sa passion et ressuscite d’entre les morts. Cette « force » qui l’habite en plénitude est annoncée aux apôtres. C’est une promesse de Jésus. Le grand don de son amour. La manifestation la plus grande de sa tendresse de Berger.   

Une annonce réalisée! 

Puis vient le jour de la Pentecôte, cette descente de l’Esprit Saint dans le cœur des apôtres. Un feu dévorant. Une force extraordinaire de proclamation de la Parole. Une nouvelle naissance, celle de l’Église qui partagera jusqu’à la fin des temps la victoire de son Époux.  

L’Esprit Saint continue ses divines opérations
dans le cœur d’hommes et de femmes en communiquant ses dons. 

 Un don de l’Esprit Saint: le charisme des Brebis de Jésus! 

Parmi les dons de l’Esprit Saint, il y a les charismes en vue de l’édification de l’Église. Ainsi en est-il du charisme des Brebis de Jésus. Il demande à être accueilli comme tel. Il est nouvelle écoute de la Parole de Dieu, nouveau chemin d’Évangile. Il révèle en profondeur notre identité personnelle et ecclésiale d’enfants de Dieu et de l’Église. Il tend vers l’unité.  

Ce don demande que nous nous mettions entièrement sous l’autorité du Seigneur, le Bon et Unique Pasteur de l’Église. C’est Lui qui marche à la tête du troupeau et exige, de ceux qui lui appartiennent et le suivent, une fidélité sans cesse renouvelée. Le troupeau du Seigneur n’est pas le troupeau du monde mais il vit dans le monde tout en n’étant pas de lui.  

C’est pourquoi nous récitons cette prière :
Seigneur Jésus, souffle sur nous la puissance de ton Esprit Saint.
(Extrait de la prière du Berger)

Oeuvrer avec l’Esprit Saint!  

C’est l’Esprit Saint qui confirme en nous ses dons. C’est Lui qui donne l’intelligence de la Parole et invente en nous des chemins pour rejoindre les cœurs. C’est Lui qui nous donne la force des rencontres alors que la fatigue ou l’ennui nous gagne. C’est Lui qui ouvre le cœur des enfants et des parents à sa lumière et embrase les cœurs de son feu. C’est Lui qui donne la force des dépassements et ouvre sans cesse de nouvelles perspectives pour que la Parole soit annoncée jusqu’aux confins de la terre.  

Cependant, nous ne savons pas où il va. Il opère sans nous révéler ce qui appartient au Père seul. Il demande une grande docilité à son Souffle et établit nos cœurs dans une vie de foi profonde. Il nous amène au large, le large d’une vie théologale qui fait la sainteté de l’Église.  

Ensemble, nous lui exprimons notre foi : Je crois en Toi, Esprit Saint, doigt de la main du Père, Toi qui écris en lettres d’or le nom de Jésus en nos cœurs.

Je crois en Toi, Esprit Saint, qui as fait don du mouvement Les Brebis de Jésus pour révéler aux petits le Cœur doux et humble du Bon Berger et faire entrer dans une relation d’intimité avec Lui ses brebis qu’il appelle par leur nom.  

Dans le cœur de la Mère de l’Église, 

 Jocelyne 

Questions pour votre approfondissement personnel:  

  • Comment puis-je me mettre sous l’autorité du Bon Berger?  
  • Comment puis-je demeurer fidèle à sa suite? 
  • Où le souffle de l’Esprit Saint me conduit-il dans ma vie ?  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *